Petit Chablis

Avec un nez prometteur et une jolie typicité, notre Petit Chablis séduit le plus grand nombre.


Vif et fruité, avec  de légères notes acidulées, le Petit Chablis se boit jeune et est très apprécié à l’apéritif, avec des gougères ou bien des huîtres. Il réveillera vos papilles et vous ouvrira l'appétit.


Potentiel de garde : 3 ans

Chablis

Après un premier nez plutôt discret, notre Chablis se révèle être un vin droit, tendu et structuré, toujours avec une puissante minéralité.  Une jolie fin de bouche vient compléter ses arômes.

Il faudra parfois être patient pour apprécier pleinement ses saveurs, le laisser s'arrondir et s'assouplir, mais le résultat vaut le coup!


Il accompagnera parfaitement des poissons blancs, de la volaille et particulièrement des plats à base de pâte feuilletée et de champignons.


Potentiel de garde : 5 à 10 ans en fonction des millésimes

"Pérégrinations"

Petite production expérimentale provenant de parcelles soigneusement sélectionnées en Petit Chablis, «Pérégrinations» est une cuvée qui connaît depuis sa sortie un franc succès.
Vendangée à la main et fermentée avec ses levures indigènes, elle possède une belle rondeur et une richesse de saveurs incroyable.
Vinifiée selon son bon vouloir et mise en bouteille tardivement, cette cuvée a pour objectif de laisser s’exprimer la nature avec le moins d’interventions techniques possibles. 

Cette cuvée accompagnera très bien un poisson gras, et s'accorde parfaitement avec un bon plateau de fromages, notamment un comté et du chèvre.


Potentiel de garde : 3 à 5 ans en fonction des millésimes


Le millésime 2018

La campagne 2018 a commencé sur les chapeaux de roue puisque le printemps fût extrêmement humide et pluvieux, avec de la pluie quasi quotidienne jusqu'au 12 juin. 

La lutte contre les maladies et notamment le mildiou (qui aime l'eau et les températures douces) fût longue et tendue. Néanmoins, nous n'avons pas eu de gel!

Puis, après le 12 juin s'est installé un épisode de chaleur et de sécheresse qui a duré jusqu'au 20 Octobre.

Pendant environ 4 mois, nous avons enregistré environ 20 mm d'eau, soit rien! Au 1er Août, nous avons commencé à paniquer pour nos vignes qui avaient soif.

A la veille des vendanges, les baies étaient mûres mais nous pensions qu'il n'y avait pas jus vu le peu d'eau qui était tombé. Fort est de constater que nous nous étions tous trompés, les vendanges fut belles, tant en qualité qu'en quantité, et ce dans tout le Chablisien.

Cette récolte 2018 a permis de remonter le moral de tous les vignerons sinistrés les deux années précédentes. Nous avons tous les caves pleines, du jus à vinifier, et en plus il est bon!

Vu le soleil et la chaleur, les baies récoltées étaient jaunes dorées et le jus était brun, très sucré, peu acide.

Un millésime solaire, aromatique, avec néanmoins une belle tension chablisienne, très prometteur!

 

Le millésime 2017

Le début de l'année 2017 nous a fait trembler plus d'une fois.

En effet, plusieurs nuits de gelées de printemps sont venues troubler nos nuits, mais par miracle, alors que tout le nord et l'est du Chablisien était touchés, nos vignes Poillysiennes sont restées impactes. Quelques bourgeons ici et là étaient gelés, mais ce n'était rien comparé à nos voisins ou à 2016. 

Nous ne déplorons également aucun dégât de grêle, les nuages étaient menaçants et nombreux mais seulement remplis d'eau, parfois en grande quantité. Le reste de l'année s'est déroulé disons normalement, avec un été sec et plutôt chaud. 

Malgré les dégâts dus à 2016, la vendange fût bonne, et de très bonne qualité. Nous réalisons alors les incroyables capacités de la vigne à se remettre assez rapidement.

L'année 2017 est selon nous un excellent millésime typique de Chablis, avec une belle minéralité. Un millésime à garder!

 

Le millésime 2016

Cette année 2016 restera gravée dans nos mémoires!

En effet, le village a vécu le 26 Avril une nuit très froide. Au matin du 27, la totalité des parcelles était gelée à 100 %.

Les jours qui ont suivi étaient ensoleillés et doux, nous avions alors un espoir de voir la deuxième génération des bourgeons naître. Vers le 25 Mai, les bourgeons achevaient leur deuxième feuille, l'aspect visuel était plutôt joli.

Malheureusement, l'après midi du 27 a enterré tous nos espoirs puisqu'un très violent orage de grêle s'est abattu sur le village et sur le plateau, ravageant l'intégralité des surfaces à 100%. Les vignes se sont retrouvées dépouillées, comme en hiver.

La troisième génération des bourgeons est alors apparue au bout de quelques semaines et a poussé. L'été s'est douloureusement déroulé avec la même quantité de travail mais sans raisins.

La vendange fût inexistante, le Domaine Moreau et Fille et plus généralement le village de Poilly sur Serein n'a jamais eu de millésime 2016. 

Le millésime 2015

Sans un réel hiver, avec un printemps plutôt humide et un été très sec et très chaud, nous avons plus d’une fois tremblé pour nos vignes.
Pourtant, à l’aube des vendanges, nous avions de beaux raisins avec des degrés entre 12 et 12.5%, et la quantité était là. Ici comme ailleurs, le taux d’acidité était faible, mais avec un bel équilibre. 
Après une vinification un peu trainante, les vins sont droits, concentrés, mais surtout très gourmands. A consommer dès maintenant, ils sont ronds, fruités, et très gouleyants.  Contrairement à 2014, il ne serait pas forcément nécessaire de les garder longtemps.

Le millésime 2014

L’hiver 2014 fût plutôt doux et le printemps sec. Puis un été pluvieux et plutôt frais est arrivé,  avant de laisser la place à un automne chaud.
Les vendanges ont commencé autour du 20 Septembre avec des degrés entre 12 et 12.5%. En revanche les acidités étaient assez élevées, suite au manque de chaleur en juillet et août. Certaines fermentations alcooliques ont duré jusqu’au début de l’hiver.
Au final, ce millésime est tout en finesse. Une fois passée la première impression de vigueur due à l’acidité naturelle, nos 2014 sont puissants, minéraux et très prometteurs. Il faut parfois savoir patienter...